Tout connaitre sur la saison des acariens

Bien que les acariens soient particulièrement petits, les malaises qu’ils engendrent sont, eux, très importants. Ces bestioles allergéniques sont connues pour être à l’origine d’éternuements répétitifs, de nez bouché, de picotement des yeux, de rougeurs ou encore de rhinorrhée. Pour en limiter les actions, il convient de connaître les conditions de leur reproduction, notamment, la saison propice à leur multiplication.

À quelle période trouver les acariens ?

Les acariens sont des bêtes translucides dont la majorité mesure entre 0,2 et 0,4 micromètre. Il est donc quasiment impossible de les voir à l’œil nu et pourtant, ils envahissent presque toutes les maisons. Comme de nombreux autres animaux, ces bestioles à 8 pattes ont besoin d’un environnement optimal pour pouvoir se multiplier. De manière générale, leur reproduction requiert un taux d’humidité variant de 65 à 80 %. Combinée à une température de 20 à 30°C, cette humidité permettra aux femelles de se reproduire à vitesse grande V, même sans fécondation. La période correspondante peut aussi bien être l’automne que l’hiver vu que beaucoup n’ont pas pour habitude d’y aérer les pièces de la maison. Il n’est cependant pas impossible de croiser des acariens en été ou au printemps si ces dites conditions sont réunies dans la maison. À noter que même en période de froid, les acariens ne disparaissent pas, mais attendent juste que les conditions redeviennent favorables.

Quelles méthodes adopter ?

Comme il a été précédemment dit, les acariens aiment tout ce qui est chaud, douillet et humide. En tête de liste se trouvent les éléments de la literie tels que les oreillers, les draps, les couvertures et carrément, le matelas. Pour se garantir un sommeil de qualité, il est fortement recommandé de recouvrir sa literie de protection anti-acariens. Une housse de couette anti acariens chez ephacare.fr permet aux personnes allergiques de se protéger entièrement des particules allergènes, même pendant les saisons les plus favorables à leur reproduction. Remarquons que les acariens se retrouvent également sur les canapés. Il peut alors s’avérer très efficace de brosser les surfaces concernées avec du bicarbonate de soude en poudre. Par ailleurs, même en hiver, il ne faudrait pas que le réglage de la température ambiante par thermostat ne dépasse 19°C. Il est tout aussi important de garder le taux d’humidité de la maison en dessous de 50 % en aérant régulièrement les pièces.

Quels objets éviter ?

Afin de prévenir l’arrivée des acariens, il est important de limiter au strict nécessaire les objets où ils pourraient se nicher. À titre d’exemple, il vaudrait mieux se débarrasser des tapis et des moquettes qui ne sont pas faciles à laver. En effet, ce sont des nids à poussière par excellence et les acariens s’y retrouvent facilement par milliers. Il serait préférable d’opter pour du parquet ou du carrelage. De même, les cadres à photo, les étagères ouvertes, les peluches et les bibelots sont à réduire voire à proscrire. Le sac des aspirateurs contient également une quantité assez conséquente de ces bestioles. Pour ne pas que les particules allergènes ne se diffusent dans l’air au cours de l’aspiration, il faudrait laisser de côté les aspirateurs normaux au profit des aspirateurs à filtre Haute Efficacité pour les Particules Aériennes. Une dernière précaution à prendre : l’accès aux chambres devrait être interdit aux animaux de compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *